samyeshop moyen

Librairie bouddhiste
Artisanat de l'Himalaya
Objets rituels

bloc therapie rokpa

bloc rokpa

facebook-logo

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Deux cycles d'enseignements - Lama Rinchen Palmo

Mercredi 18 octobre 2017 à 20h

Dorje Chang Thungma - la courte invocation à la lignée Kagyupa

Un enseignement proposé à ceux qui s'intéressent à la philosophie bouddhiste du Vajrayana soutenant la pratique de la méditation Mahamudra. Cet enseignement sera un apport enrichissant aux personnes désireuses de participer aux méditations quotidiennes ainsi qu'aux midis de la méditation qui se tiennent au Centre Samye Dzong au cours desquelles est pratiquée l'invocation aux maîtres fondateurs de la lignée Kagyupa du Bouddhisme Vajrayana dont Lama Rinchen donne le commentaire. Il s'agit d'une ode à la méditation couvrant les aspects profonds du chemin de pratique tel qu'il est effectué dans la tradition tibétaine. Trois thèmes y sont exposés: la base, la tête et le corps de la méditation. 

Mercredis 1 novembre, 15 novembre, 29 novembre, 13 décembre 2017 à 20h

Lettre à un Ami de Nagarjuna

La Lettre à un ami est un recueil de conseils composé par le sublime Nagarjuna, le père de la Voie médiane, à l'intention d'un jeune roi. Ce poème décrit en seulement cent vingt-trois quatrains l'ensemble de la voie du Grand Véhicule, des fondations de la discipline à la vue profonde. Il s'agit d'une œuvre majeure qui mérite d'être étudiée et mise en pratique, car elle conduira alors infailliblement à sa raison d'être, la réalisation de l'Éveil ultime qui transcende les extrêmes.

Lire la suite...

Étude du Bouddhisme - 2ème année


Reprise le 12 septembre 2017 - 19h45-21h

Groupe d'étude du cours de trois ans de Ken Holmes

Prochaines rencontes de la réunion de travail du groupe de l'année précédente: 12 et 26 septembre, 10 et 24 octobre, 5 et 19 décembre 2017.

Lire la suite...

Présentation de la vision de Lama Yeshé Losal Rimpotché

 lors de sa visite à Bruxelles le 14 juin 2014

 

L’objectif de tout Centre bouddhiste est de créer la paix intérieure et mondiale.
Lors de mon voyage en Allemagne, le Karmapa a insisté sur l’importance de la bonne entente entre les personnes afin de créer paix et harmonie. Il convient donc de rappeler à toutes personnes en lien avec Samye Dzong Bruxelles et souhaitant apporter une aide extérieure qu’il est nécessaire de bien s’entendre, de créer une bonne ambiance. Chacun doit pouvoir ressentir de la joie à l’idée de se rendre au Centre. Cela n’est pas inné et cela peut dissuader certains de se s’y rendre.


Il y a bien entendu des hauts et des bas dans la vie familiale et professionnelle. Cela n’empêche qu’il ne devrait y avoir aucune réaction ou attitude négative au Centre. Nous devons faire beaucoup d’efforts pour devenir positif et créer paix et harmonie parmi nous.
Un bon centre du Dharma est un endroit où les pratiquants se sentent joyeux et en sécurité. C’est pourquoi, je demande à toute personne se rendant au Centre de ne pas se livrer à des commérages, de ne pas casser du sucre sur le dos des autres. A l’avenir, cela sera interdit et il s’agit d’ailleurs d’une règle déjà en vigueur à Samye Ling et dans de nombreux autres endroits. Il n’y a aucun bienfait à cela. Vous vous en sentirez donc en sécurité car personne ne parlera de vous négativement. Et vous ne devriez jamais faire de même vis-à-vis des autres. Le Dharma est là pour que vous vous engagiez positivement.


En ce qui me concerne, il s’agit presque d’un nouveau commencement. Suite au décès de mon frère, Akong Rimpotché, je suis devenu le nouveau président de ce Centre. De plus, vous aurez bientôt une Lama francophone à demeure. Nous espérons que tout commencera de la manière la plus positive qu’il soit.
A l’avenir, j’aimerais m’assurer que les enseignants et les pratiquants ne provoquent pas de conflits en prenant parti pour ou contre certains enseignants. Cela implique une vue étroite. Or, nous suivons l’enseignement du Bouddha et nous appartenons à la grande lignée Karma Kagyu.


En outre, les étudiants devraient être tous unis et ne pas provoquer de différends. Il est nécessaire d’apprendre correctement en s’abstenant de dire des choses négatives. Au cas où cela devait arriver, il convient de rappeler à ces personnes que nous venons tous ici pour apprendre la sagesse du Bouddha. Si ces mêmes personnes veulent développer l’amour et la compassion, veulent s’engager et aider les autres alors il s’agit d’un endroit adéquat et sûr. En effet, chacun se sentira en sécurité car personne ne fera l’objet d’attaques physiques ou verbales.


Chacun d’entre vous s’engage dans ce Centre car vous êtes des pratiquants. Cela signifie que votre première priorité est de créer la paix intérieure. Celle-ci se développe dans votre propre esprit et dans votre propre vie et, ensuite, vous l’amenez au Centre ce qui accroît la paix et l’harmonie en ces murs. Cela crée une bonne entente entre les personnes. Ces mêmes personnes font des suggestions pour améliorer le Centre. Et nous devrions être à même de les réaliser.


Ensuite, si le Centre est en paix et en harmonie, alors, selon moi, beaucoup plus de monde en tirera profit. J’en suis relativement certain et c’est ma vision de l’avenir. Un Centre comme celui-ci est précieux car il réunit un public diversifié. De plus, il permet à chacun d’entre nous de méditer, de pratiquer et de devenir une meilleure personne. Cet endroit a une très grande signification et nous devrions en faire bon usage.


Nous devrions toujours nous souvenir de mon frère Akong Rimpotché. Son niveau de connaissance du Dharma était très respecté partout au Tibet. Ce niveau devrait être maintenu ici. Dans chaque Centre où il avait un lien, les Lamas les plus respectés affirmaient qu’il avait ce niveau exceptionnel. Nous devrions être très fiers d’appartenir à cette organisation.
Donc, si nous apprenons à collaborer, à bien nous entendre et à être constructifs, alors le Karmapa ou Taï Sitou Rimpotché devrait être plus libres de voyager à l’avenir. Cela ne sera jamais une contrainte et avec un peu de chance nous ne manquerons pas d’enseignants de haut niveau au Centre.


Voici quelques légères adaptations faciles à mettre en œuvre : que chacun fasse un effort et, si tel est le cas, alors, les changements souhaités auront lieu sans que cela n’entraîne une grosse dépense pour le Centre. Je prie et souhaite pour que chacun d’entre vous fasse de son mieux, reste positif et s’engage dans ce qui est juste.
Nous ferons le point l’année prochaine. Nous devrions tous prier pour que le Centre se développe de plus en plus.
Et dès à présent, que chacun pense que sa vie a un sens. Cela sera utile, n’est-ce pas ?

 

Traduction faite par Xavier Delmotte