samyeshop moyen

Librairie bouddhiste
Artisanat de l'Himalaya
Objets rituels

bloc therapie rokpa

bloc rokpa

facebook-logo

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Rituel Annuel, Drouptcheu de Karmapakshi dédié au 2ème Gyalwa Karmapa

Du vendredi 11 au mercredi 16 janvier 2019

Dirigé par Lama Rinchen Palmo

Une semaine de pratique intensive au coeur de la pratique du Yoga du Maître (Gourou Yoga), une forme de méditation spécifique du Vajrayana, à travers laquelle le pratiquant cherche à développer la dévotion, qui signifie dans ce contexte l'ardent désir de suivre l'exemple du maître afin d'atteindre un niveau de réalisation comparable au sien. Le méditant cultive l'aspiration à atteindre l'Eveil pour le bien de tous les êtres, faisant abstraction de ses limitations relatives pour s'identifier avec les qualités ultimes que représente le maître.

A la demande d'Akong Rinpotché, depuis 2013, une pratique intensive (Drouptcheu) de Karmapakshi est accomplie chaque année pour écarter les obstacles personnels et ceux de l'environnement extérieur. Il s'agit d'une pratique qui réunit ce que l'on appelle dans le Vajrayana les trois racines, c'est à dire le Gourou, les Yidams et les Protecteurs.

Karmapakshi est le 2ème Karmapa, dont la pratique résulte de la découverte d’un Terma de l’esprit par le Terteun Mingyur Dorjé. En 1977, lors de la fondation du centre, le 16ème Karmapa lui a attribué Karmapakshi comme Yidam.

Programme des 6 jours de pratique :

Du vendredi 11 au mercredi 16 janvier
de 7h00 à 8h : Tara Verte
de 9h30 à 12h : 1ère session de Karmapakshi
de 14h à 17h : 2ème session de Karmapakshi avec Tsok, c.-à-d. le partage rituel des offrandes de nourriture que les participants peuvent amener.

Participation libre

Il existe un grand nombre de Gourou Yoga, dédiés à différents Lamas, et composés par leurs disciples. Ceux pratiqués à Samyé Dzong sont essentiellement reliés à la lignée des maîtres de la tradition Kagyupa et du Mahamoudra.

Le Karmapa entreprend généralement des activités particulières, qui sont au centre de l’œuvre de chaque vie. L’acte majeur de Karma Pakshi fut de dompter l’esprit de Meungké Khan (1209-1259), qui progressa rapidement sous sa direction spirituelle. À l’origine, Karma Pakshi s’était rendu à la cour de son frère, Kubilai (qui régna de 1260 à 1294), mais il quitta la cour plutôt que d’être impliqué dans ses nombreuses intrigues politiques. Quand Kublai Khan succéda à Meungké Khan comme empereur il chercha, amèrement contrarié par cet affront antérieur, à faire emprisonner Karma Pakshi et même à le faire assassiner, mais sans succès. L’équanimité et la compassion de Karma Pakshi pendant cette persécution déclenchèrent plus tard un revirement complet chez l’empereur, qui s’excusa et demanda à Karma Pakshi de lui enseigner le dharma. « Pakshi » est un titre mongol qui signifie « Grand Enseignant ».

Extrait du livre Karmapa 900